Bonjour à tous,

Vous le savez, forain c’est mon métier ! Un métier peu reconnu, mal connu, sur lequel je voudrais apporter quelques précisions. Même si on n’a l’air de vivre heureux, parce qu’on fait le métier qu’on aime et que les contraintes du quotidien sont pour nous beaucoup moins pesantes que pour les Français, forain reste néanmoins un métier compliqué ! Tributaires de la météo et du bon vouloir des villes de nous recevoir, la vie n’est pas facile tous les jours ! Cette année la saison commence mal avec un printemps plus que mauvais et des restrictions récentes sur des communes où on avait jusque-là l’habitude d’aller.

On se rappelle notamment d’un événement marquant à Lille il y a deux ans. Les agents d’ERDF alors en grève avaient obligés les forains à s’alimenter via des groupes électrogènes pour assurer le servie. Mais au vu de la consommation élevée en carburant de ce type d’appareils, l’épisode n’a pas laissé que de bons souvenirs dans la mémoire des forains habitués de la foire lilloise. 

En espérant que les beaux jours arrivent rapidement et que l'année finisse mieux qu'elle n'a commencé !

 

forains